SAGE FEMME COORDINATRICE - parution : 20.04.2021

Statut : contractuel ou fonctionnaire

Spécialité : COORDINATRICE DE L’EQUIPE MOBILE DE L’UPB

Temps de travail : Selon la charte du temps de travail en vigueur dans l’établissement
Quotité de travail : 100%. Engagement pour 3 ans.
Repos : samedi, dimanche et jours fériés
Horaires : 9h00 – 17h00 (modulables en fonction des nécessités du service)
Congés annuels en adéquation avec la charte du temps de travail du CHM
Déplacements fréquents sur le territoire géographique de recrutement de l’UPB et des actions de formation
Respect du code de déontologie.

Descriptif du poste :

DESCRIPTION METIER / POSTE

Références :

* Projet « Création d’un Dispositif (complété) de ressources en santé mentale et de soins en psychiatrie périnatale – Pôle de pédopsychiatrie du Vaucluse, Centre hospitalier de Montfavet » – Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent.

* CFE/CGC Santé Social-GT Approfondissement fonctions de coordination en maïeutique 17 décembre 2014

* Instruction DGOS/RH4 n° 2015-237 du 10/07/2015 relative au référentiel d’activités et de compétences des  sages-femmes chargées d’organisation et de coordination en établissements publics de santé.

La sage-femme coordinatrice participe, sous l’autorité hiérarchique de la direction de l’établissement et en collaboration directe avec le médecin responsable de l’Unité Parents Bébés, à la mise en œuvre du projet médical sur lequel s’articule le projet d’équipe mobile en psychiatrie périnatale, en cohérence avec le projet d’établissement, les activités médicales et les recommandations en vigueur.

Définition :

Mission générale :

* Déploiement, sous l’autorité du chef de pôle et en collaboration avec l’encadrement supérieur du pôle, l’équipe médicale et d’encadrement de l’UPB, du projet : « Création d’un Dispositif (complété) de ressources en santé mentale et de soins en psychiatrie périnatale – Pôle de pédopsychiatrie du Vaucluse, Centre hospitalier de Montfavet » (Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent)

* Mise en place des indicateurs et valorisation de cette activité auprès des différentes tutelles.

Enjeux et dimensions de ce projet :

Améliorer la qualité des soins proposés aux bébés, la fluidité et la continuité des parcours.

Proposer des soins à domicile pour les situations à haut risque psychopathologique.

Renforcer l’activité appui-conseil-ressource de l’UPB auprès des partenaires.

Développer des actions de prévention, de formation, de repérage, d’orientation, de coordination et de soins ultra-précoces en psychiatrie périnatale à destination d’un public identifié comme à risque, aux vulnérabilités multiples et/ou en difficultés d’accès aux soins.

Garantir la continuité du parcours des usagers, en lien étroit avec les partenaires du sanitaire (libéraux et hospitaliers), du médico-social, du social, du judiciaire…

Intensifier les rencontres avec les partenaires du réseau départemental de psypérinatalité et œuvrer à maintenir une qualité des partenariats avec l’ensemble des acteurs.

Permettre une meilleure diffusion des pratiques.

Coordonner les staffs médico-psychosociaux dans les maternités du Vaucluse et des départements limitrophes, en collaboration avec les responsables de chaque staff.

Soutenir le développement de l’entretien prénatal précoce en Vaucluse.

 

Activités génériques au métier :

Pilotage de l’élaboration du projet médical en maïeutique en cohérence avec les besoins des patients, des personnels et des étudiants.

Identification des besoins nécessaires à la mise en œuvre du projet médical périnatal.

Proposition d’un programme de travail annuel en lien avec les besoins identifiés.

Mise en œuvre au regard des besoins institutionnels ou des usagers de la naissance de projets cohérents, identifiés et validés.

Communication et collaboration internes et externes en direction des professionnels des établissements de santé du département et de la région, des partenaires libéraux et des usagers

Développement des coopérations en participant à la dynamique des réseaux de périnatalité

Suivi, évaluation et valorisation des projets.

Représentation institutionnelle dans les différentes instances encadrant la périnatalité au niveau départemental, régional, national.

Activités de promotion de la santé des parents, futurs parents et des bébés et harmonisation des pratiques professionnelles dans le champ de la périnatalité (repérage, orientation et soins).

Travail avec les associations d’usagers nationales et locales afin d’améliorer le service rendu aux patientes

Organisation des terrains de stage et accueil des stagiaires sages-femmes.

Participation aux travaux de recherche, études épidémiologiques et groupes de réflexions interprofessionnels

Activités spécifiques du poste :

 

  • 1 – Activités de promotion et de développement du travail en réseau :

 

Promotion de l’évaluation et l’expérimentation des parcours de soins et de la référence du parcours de soins (rapport des 1000 jours). Développement de la communication interne et externe en direction des professionnels des établissements de santé du département et de la région et des partenaires libéraux

Développement des coopérations en participant à la dynamique des réseaux de périnatalité

Collaboration avec le secteur libéral et le réseau pour améliorer les dispositifs de prise en charge du post-partum à domicile des patientes.

Contribution à l’évolution du réseau informel départemental vers un réseau formalisé

Participation au recueil d’activité et à la rédaction du rapport annuel d’activité de l’UPB.

Etablir des vigilances sur la valorisation du codage des actes et du PMSI (en particulier sur les actes conjoints)

Participation à l’élaboration du projet personnalisé de soin.

Participation à la gestion du service en apportant ses compétences techniques

Lien et collaboration avec les sages-femmes du territoire concerné par les activités de l’UPB qu’elles soient rattachées à un établissement de santé ou installées en libéral.

Organisation et suivi des enquêtes, évaluations en psypérinatalité sur le territoire en lien avec les instances sanitaires régionales ou nationales.

  1. Activités d’accompagnement et de soin des familles, travail en réseau personnalisé :

Mise en confiance et évaluation des besoins des futurs parents (situation sociale et familiale, histoire obstétricale et incidence des difficultés psychologiques, besoins médicaux)

Prise de contact avec les professionnels de confiance de la femme (médecin généraliste, psychiatre, obstétricien, sage-femme libérale, PMI …)

Informations sur les prises en charge médicales, les protocoles de soins et d’accompagnement proposés, sur les autres types de ressources possibles.

Organiser du suivi obstétrical avec la femme /le couple : travail de médiation en liaisons avec les autres professionnels (pédiatres, gynéco obstétriciens, pédopsychiatres, psychologues, médecins généralistes, sages-femmes libérales, PMI, TISF…)

Soutien des soignants en lien et en difficulté avec les patientes (rencontres régulières avec les soignants, informations sur le devenir…).

Veille au maintien de la continuité des soins tout au long de la prise en charge, ante, per et postnatale en anticipant sur le plus grand nombre de problèmes possibles : prévenir les équipes de l’arrivée de la patiente, préparer les transmissions faites aux équipes en associant les parents de façon la plus étroite possible, éviter la séparation mère-enfant.

Rencontrer les équipes médicales et paramédicales de la maternité afin d’optimiser l’accueil et la prise en charge des familles : apport d’informations sur la problématique psychologique de la femme, personnalisation de la prise en charge si besoin, à n’importe quel moment, dans n’importe quel lieu, au plus près des besoins.

S’assurer de l’organisation des soins en postnatal : travail de liaison entre les équipes pluridisciplinaires intra et extra hospitalières pour une cohérence dans la continuité de la prise en charge, travail avec les équipes de PMI, sociales, psychiatriques.

Veiller à ce que les parents restent au centre de toutes ces transmissions : téléphone, rencontre avec les parents et les professionnels.

Faire le point régulièrement entre professionnels : sur l’état émotionnel des parents, le niveau d’accueil des équipes, la qualité des interactions précoces parents enfant.

Recueil sur les dossiers informatisés au fur et à mesure des prises en charge.

La gestion du personnel paramédical est relayée par un cadre de santé et la sage-femme concentre son activité autour du management médical.

SAVOIR FAIRE REQUIS

       Description des savoir-faire, savoir être SF de base Pratique confirmée Maîtrise Expertise
–          Expertise dans le repérage et l’analyse des besoins de santé de la future mère et du nouveau-né       x
–          Maitrise des problèmes de santé maternelle et infantile sur le plan médical, juridique et réglementaire     x  
–          Sensibilisation à la démarche de santé publique et de santé communautaire       x
–          Culture de la conduite de projet et de l’évaluation       x
–          Gestion des situations de conflit     x  
–          Esprit de synthèse       x
–          Aptitudes relationnelles : ouverture d’esprit, tact, disponibilité, diplomatie     x  
–          Sens du travail en équipe     x  
–          Capacité d’organisation et d’animation     x  

 

PROFIL DE POSTE

Pré-requis et qualifications : (diplômes, habilitations, permis) : se référer à la basse de données des connaissances du répertoire des métiers RMFPH, rubrique « Pour en savoir plus »).

  • Etudes préparant au diplôme et métier: diplôme d’état de sage femme + Certificat cadres SF (équivalent Master PMP (périnatalité, Management, Pédagogie)
  • Pré-requis et qualifications INDISPENSABLES: Expérience du travail en réseau, capacité à intervenir sur un groupe, utilisation des outils informatiques (word, excel, outlook,gestor, cimaise …), permis de conduire B en cours de validité
  • Pré-requis et qualifications SOUHAITES : adaptabilité, notions d’efficience médico économique, maitrise de soi, sens de l’autorité, capacité organisationnelle, dynamisme.

RELATIONS PROFESSIONNELLES LES PLUS FREQUENTES ET NATURE

Relations fonctionnelles et partenariales :

Internes au CHM :

Collaboration dynamique avec l’ensemble des pôles médicaux du CHM, les professions médicales, les directions de l’établissement, la direction de la coordination des soins et les cadres de santé, service logistique, services administratifs, service de formation continue

Externes au CHM :

L’ensemble des réseaux ville-hôpital et périnataux et les usagers, professionnels médicaux et paramédicaux, services sociaux, …

RISQUES PROFESSIONNELS

– Charge mentale importante, stress, épuisement professionnel

– Risques liés aux déplacements à l’extérieur

– Troubles musculo squelettiques liés à l’utilisation de l’informatique

– Situations de violence

RATTACHEMENT HERARCHIQUE

Les liaisons hiérarchiques de la sage femme coordinatrice sont celles qui la lient à la direction générale de l’établissement et qui définissent son niveau de responsabilité, comme défini par le Décret n° 2014-1585 du 23 décembre 2014 portant statut particulier des sages-femmes des hôpitaux de la fonction publique hospitalière dans son article 7, chapitre1 :

« Les sages-femmes des hôpitaux relèvent de la direction chargée du personnel médical pour la gestion de leur affectation et de leur carrière.

Le corps des sages-femmes des hôpitaux relève de commissions administratives paritaires dédiées »

L’autorité hiérarchique est l’autorité qui détient le pouvoir de nomination. Elle est caractérisée par un lien de subordination entre le supérieur hiérarchique et l’agent subordonné. L’autorité hiérarchique dispose ainsi d’un pouvoir de contrôle.

L’autorité fonctionnelle confère des missions d’encadrement et d’organisation du travail dans le but de mettre en œuvre un projet et réaliser des objectifs. Dans le cadre d’une organisation fonctionnelle, ces missions sont limitées au domaine d’expertise et au champ de compétences du détenteur de l’autorité fonctionnelle.

Ascendantes (N + 1) : Médecin référent de l’Unité Parents Bébé

Activités en lien avec l’équipe d’encadrement de l’UPB et du pôle de PIJ

Positionnement dans le pôle : lien vers l’organigramme

Autonomie et responsabilités :

Sous l’autorité hiérarchique du Directeur général du Centre Hospitalier et sous l’autorité fonctionnelle du médecin responsable de l’UPB.

Peut être amenée à représenter, assister ou suppléer son responsable fonctionnel à la demande de celui-ci

Activités en lien avec l’équipe d’encadrement de l’UPB et du pôle de PIJ.

Contacts :

Votre candidature (LM+CV) est à envoyer à :
Centre Hospitalier de Montfavet
Mme la Directrice des ressources humaines
Avenue de la pinède
CS 20107
84918 AVIGNON cedex 9
ou
par courriel à la cellule recrutements à
chrystel.gaillardet@ch-montfavet.fr ou

drh@ch-montfavet.fr